Publié par : toniolito | 12 octobre 2011

Recette de mammifère contre crise de vocation existentielle et blues automnal

Ce blog est mort.
Il a mal supporté la transition de ses auteurs vers une période moins légère de leur vie.
Le monde professionnel, fin du pain, du vin et des copains?
C’était prévisible, tous les vieux le disent.. « profite mon fils… tu vis les meilleures années de ta vie mon fils… »
Mais il ne méritait pas ça.
Et comme il se trouve que cette nouvelle période de leur vie recèle elle aussi ses perles et ses curiosités, je me permets aujourd’hui de ressusciter la sainte trinité du Cénacle, en vous proposant cette recette, que je tiens d’un vieux mammifère urbain qui connut bien Henry Miller dans sa vingtaine. Elle compte 24 étapes, autant que l’âge qu’il croyait avoir quand il la créa.
Nous espérons qu’il s’en trouvera au moins une pour vous soulager.
Henry Miller et sa santé jamais démentie

Henry Miller et sa santé jamais démentie

Recette contre crise de vocation existentielle et blues automnal
  1. Commencer par écouter Death of a Clown : The Kinks – Death Of A Clown
  2. Se dire que c’est drôlement beau, qu’il aurait fallu vivre dans les sixties. Constater que si le blues automnal se fait moins pesant, la crise de vocation/existentielle est toujours là.
  3. Du coup regarder cette publicité : http://www.youtube.com/watch?v=1FZQ4_9-iLM&feature=related
  4. Se marrer, en particulier lors de la scène du Koala
  5. Se dire qu’on n’en est quand même pas là
  6. Mais se dire qu’on est aussi bien loin de faire des loads of money
  7. Sentir revenir, après le rire, la crise de vocation. Entendre cette musique quelque part dans un coin de sa tête : Cat Stevens – But I Might Die Tonight
  8. Faire un pas dans le vide et se lancer dans un tour exhaustif et frénétique des sites de recherche d’emplois, des écoles de cinéma, des programmes doctoraux, avec Can – Mother Sky en BO.
  9. Se dire qu’on est sur la voie, la bonne, celle du changement, celle de la passion, de la libération.
  10. Se prendre en main et passer à l’action en envoyant des e-mails de candidature dans toutes les directions. Imaginer le résultat idéal de chaque candidature, à Berkeley, à la Fémis ou comme bras droit de M. XZ le ponte de ton secteur qui deviendra demain, c’est sûr, ton mentor et te guidera sans peur et sans reproche, ne laissant aucun doute sur le fait que putain tu la tiens ta vocation, tu étais même né(e) pour ça.
  11. Ressentir l’ivresse et la légèreté propres à ceux qui pensent reprendre le contrôle de leur vie, un peu comme quand au cours d’un voyage tu décides soudainement de quitter cette ville qui commençait à te taper sur les nerfs, pour prendre un bus et changer vite fait de province, de climat, d’atmosphère, de partenaire, allez une bière et hop, voici déjà les conifères des sommets andins… ça va mieux non?
  12. Se rendre compte qu’on est trop légèrement vêtu(e) et trop euphorique pour la saison, éternuer, se dire que le blues automnal c’est pas mal,  l’assaisonner de jazz  Miles Davis – Autumn Leaves
  13. Se dire que ces candidatures, c’est de la connerie en barre (boallshit gueulait le mammifère), et que c’qui faut vraiment, c’est écrire.
  14. Ne pas écrire.
  15. Constater que la nuit tombe. Laver sa tasse de thé, vider son cendrier, tirer un grand fuck au crépuscule en mettant ça très fort sur sa chaîne Hi-Fi : Kavinsky – Nightcall.
  16. Accepter l’invitation d’Ernesto* à sortir.
  17. Boire des Mauri7.
  18. Oublier sa journée.
  19. S’en souvenir.
  20. En pleurer.
  21. En rire.
  22. Faire l’amour.
  23. Dormir.
  24. Répéter, jusqu’à ce que jeunesse se tasse.

* prénom générique employé pour des  raisons évidentes de timidité et d’universalité

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :